Museoteca - [Autoportrait aux flashes, Paris], 1951, Willy Ronis
shop
Use the shopping cart of museoteca if you will purchase products from several museums, you will save time and will get shipping discounts.
Work information

Title: [Autoportrait aux flashes, Paris], 1951
Artist: Willy Ronis

Le flash est, comme la langue dans l'apologue d'Ésope, la meilleure et la pire des choses. Tellement plus souvent la pire, à en constater les effets, que je décidais aussitôt que j'en acquis l'usage, d'étudier comment j'en ferais un auxiliaire docile (il en résulte quelques articles sur la question). En 1951, j'eus idée d'ajouter à l'ensemble d'illustrations déjà constitué un autoportrait réalisé avec deux flashes, ma personne étant disponible à volonté et le miroir assurant à la fois le schéma de l'expérience, le modèle et l'opérateur. Contrairement aux dispositifs actuels, où l'éclair est commandé par la pression du doigt sur le déclencheur, les systèmes de naguère, indirects, avaient la commande sur la torche porte-piles (il n'y a pas lieu ici d?entrer dans des détails plus techniques). Sur cette photographie, un côté du visage et le côté correspondant du torse reçoivent l'éclair d'une petite ampoule magnésique, de surcroît amortie par du papier calque (à cause de la proximité de la source). La main en l'air tient le porte-lampe auxiliaire (ampoule plus forte) qui éclaire violement le plafond et assure l'éclairage indirect de la totalité du champ (ainsi que le verre dépoli du Rolleiflex dont l'objectif de visée nous renvoie l'éclairement). Tirage demandant un léger rééquilibrage (sur-exposer le côté illuminé du visage). Cadrage bilatéral.

The email was successfully subscribed to our list
Aceptar